DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les aborigènes rapportent la chaussure de Julia Gillard

Vous lisez:

Les aborigènes rapportent la chaussure de Julia Gillard

Taille du texte Aa Aa

En Australie, les aborigènes sont de retour. Après l’esclandre de ce jeudi au cours duquel le Premier ministre Julia Gillard a été vivement prise à partie, ils sont revenus au Parlement pour lui rendre la chaussure qu’elle avait perdue. Une de leurs porte-paroles a tenu à s’expliquer.

“ Avec l’autorité du peuple souverain du camp permanent des aborigènes, je viens devant vous en ambassadrice de bonne volonté, a expliqué Gwenda Stanley. Je viens ainsi rendre la chaussure qui a été perdue dans l’agitation créée par votre équipe de sécurité.”

Pas question en effet d’exonérer la police de ses responsabilités. Les aborigènes estiment que c’est elle qui a maltraité les manifestants et qu’eux n’ont pas cherché à répondre par la violence. De son côté, le chef du gouvernement a fait part de sa colère. “ Je n’ai aucun problème avec les manifestations pacifiques et de manière générale, le camp des aborigènes l’est, a déclaré Julia Gillard. Mais je condamne absolument les manifestations violentes comme nous l’avons vu hier, particulièrement en plein milieu d’une cérémonie qui honorait des Australiens extraordinaires. Cela m’a mise très en colère.”

C’est en effet lors d’une remise de médailles dans un hôtel de Canberra que l’incident a eu lieu. Les aborigènes voulaient dénoncer des propos du chef de l’opposition. Ils l’accusent d’avoir demandé l‘éviction de leur campement permanent en plein centre ville. Mais c’est finalement Julia Gillard qui a a eu la plus grosse frayeur en trébuchant dans la cohue.