DERNIERE MINUTE

Un archevêque éloigné pour avoir voulu dire la vérité

Vous lisez:

Un archevêque éloigné pour avoir voulu dire la vérité

Taille du texte Aa Aa

L’archevêque Carlo Maria Vigano, ancien numéro Deux des services administratifs du vatican, a été muté l’année dernière à Washington après s‘être plaint de la “corruption” et des “malversations” dans la gestion du patrimoine du Saint-Siège.

Les médias italiens ont publié ces derniers jours des lettres envoyées par l’archevêque au pape Benoît XVI, lettres dans lesquelles il dénonce le fonctionnement désastreux du Vatican, entre corruption, népotisme et clientélisme.

Contre son gré, il a été envoyé à Washington pour y être nonce apostolique, soit l’ambassadeur du Saint-Siège sur place.

La volonté de l’archevêque Carlo de rétablir rigueur économique et respect des procédures lui aurait valu une campagne de dénigrement de la part d’autres hommes d‘église.

Outre le sort d’un homme, c’est ce qui semble être une véritable tradition de corruption au Vatican qui est dévoilée aujourd’hui par la presse italienne.