DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sénégal : après les émeutes, calme précaire

Vous lisez:

Sénégal : après les émeutes, calme précaire

Taille du texte Aa Aa

Retour au calme au Sénégal mais pour combien de temps ? La presse de ce samedi évoque les émeutes de la nuit dernière après la décision du Conseil constitutionnel de valider la candidature du président sortant Abdoulaye Wade. D’après les médias sénégalais, un policier est mort durant ces violences. Il aurait été lynché à coup de pierres. Plusieurs bâtiments ont par ailleurs été incendiés. des voitures ont été renversées, des pneus brûlés. Des affrontements ont éclaté entre jeunes et forces de l’ordre dans plusieurs autres villes du pays.
 
Aussitôt connue la décision du Conseil constitutionnel, des opposants au président Wade ont défilé dans les rues de Dakar. Autre raison de leur colère : l’invalidation de la candidature de Youssou Ndour retoquée au motif qu’il n’aurait pas recueilli les 10 000 signatures nécessaires. La star de la chanson dénonce un coup de force et devrait faire rapidement appel de cette décision.
  
Quant au président Abdoulays Wade, à 85 ans, il brigue donc un troisième mandat. Le Sénégal avance vers la présidentielle du 26 février dans un climat de plus en plus tendu.