DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grèce : un accord tout proche avec les créanciers privés

Vous lisez:

Grèce : un accord tout proche avec les créanciers privés

Taille du texte Aa Aa

En Grèce, un accord entre les autorités et les créanciers privés du pays est tout proche. Après plusieurs semaines de discussions intenses et sous haute pression internationale, Athènes devrait bénéficier d’un effacement de dette de 100 milliards d’euros. Mais l’accord ne devrait pas être signé avant le sommet européen de lundi.

Et pour éviter un défaut de paiement, qui pourrait intervenir dès le 22 mars, La Grèce négocie aussi avec les créanciers institutionnels – la Troïka – en vue du déblocage d’un deuxième plan de soutien décidé en octobre.

Le ministre grec des Finances : “Rien ne doit être fait qui aggravera la récession. Nous devons faire tout ce qui est possible pour relancer la croissance. Les jours qui viennent vont conditionner la décennie qui s’annonce. Ce qui se passe en ce moment est historique, et c’est ensemble que nous devons travailler”.

Union Européenne, BCE et FMI veulent arracher à la Grèce le maximum de promesses d’austérité, de privatisations et de réformes structurelles.

Martin Schulz, président allemand du parlement européen, a estimé que la Grèce pourrait même voir sa souveraineté temporairement limitée, sous entendu afin que soient prises pour elle les meilleures décisions pour tout le monde…

Le gouvernement grec a immédiatement rejeté une telle option.