DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Une surveillance accrue pour le Costa Concordia


Italie

Une surveillance accrue pour le Costa Concordia

Mer très agitée et vents forts entravent les efforts des équipes de recherches et de pompage du Concordia.

Ce dimanche, tout le monde ou presque est resté à terre sur l‘île de Giglio.

Au mieux, les préparatifs pour les opérations de pompage reprendront en milieu de semaine.

Ce qui est inquiétant, ce sont les mouvements du paquebot. Le professeur Riccardo Fanti est chargé de les surveiller grâce à des instruments sismiques. Le dispositif vient d‘être installé.

“Au maximum le paquebot bouge d’un cm par heure au niveau de la proue, depuis une heure du matin, la nuit dernière, en moyenne, il bouge de 5-6 millimètres par heure.”

Pour le scientifique italien, deux scénarios sont possibles: soit la coque du paquebot s’affaisse doucement et se déforme sous son poids, soit la coque reste rigide, ne faisant qu’un seul bloc et le bâteau risque de basculer d’un coup et de s’enfoncer dans l’eau.

La surveillance permet d’anticiper ce dernier scénario.

Il s’agit d‘éviter que les membres des équipes de recherches et de pompage viennent s’ajouter à la liste des 17 victimes de l’accident du Costa Concordia.

Rien ne pourrait empêcher la catastrophe écologique si les réservoirs renfermant 2.300 tonnes de brut se trouvaient éventrés.

Prochain article

monde

Pétrole : le Soudan fait un geste envers le Soudan du Sud