DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Bosnie : entraide entre anciens frères ennemis


Bosnie-Herzégovine

Bosnie : entraide entre anciens frères ennemis

En Bosnie, des vétérans bosniaques et croates collectent de l’argent pour les soldats serbes.

Après la guerre sanglante des Balkans, Serbes Croates et Bosniaques ont tous réintégré en 2005 les rangs de l’armée de Bosnie-Herzégovine. Mais en 2010, cette armée a mis à la retraite les plus de 35 ans. Les soldats serbes n’ont alors pas reçu de compensation financière.

“Sur cette colline, dans une tranchée, Radovan Karadzic et Ratko Mladic jouaient aux échec en 1994, raconte Nihad Grabovica, un vétéran, et maintenant on récolte de l’argent pour ces mêmes gens qui nous tiraient dessus pour qu’ils puissent nourrir leurs enfants. Ce sont des gens comme nous, des collègues, qui ont servi avec nous dans les forces armées de Bosnie-Herzégovine”

Une situation qui aurait été inenvisageable il y a 20 ans, pendant la guerre. Ce conflit a fait 100 000 morts et deux millions de déplacés.

Si cette entraide existe aujourd’hui, c’est parce que le gouvernement qui gère la partie serbe de la Bosnie (la Republika Srpska) a refusé de mettre la main à la poche. Contrairement au gouvernement côté bosniaque (de la Fédération croato-musulmane) qui verse une retraite aux soldats de 160 euros par mois.

“Les politiciens nous ont trompés, nous ont donné des armes quand nous avions 16 ou 17 ans, à peine sortis de l‘école, remarque Senad Hubijer, un vétéran. Leur politique nous a fait nous entretuer, et maintenant 15 à 16 ans plus tard on est obligé de s’entraider parce que les politiciens ne veulent pas nous aider.”

Ce mouvement de solidarité est inédit à ce niveau en Bosnie. 16 après la guerre, les cicatrices sont encore ouvertes. Mais c’est par ces petits gestes de fraternité que le pays pourra guérir de ses blessures.

Prochain article

monde

Netanyahu grand favori des primaires du Likoud