DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'UE adopte un nouveau pacte budgétaire


monde

L'UE adopte un nouveau pacte budgétaire

L’Europe a adopté lundi soir un nouveau pacte de discipline budgétaire, fortement inspiré par l’Allemagne. Les pays dont le déficit dépasse 3% du PIB seront automatiquement sanctionnés. Berlin voulait même placer la Grèce sous stricte tutelle, avec un commissaire européen disposant d’un droit de veto sur les décisions budgétaires du gouvernement. Une proposition qui a été refusée par plusieurs pays, dont la France.

Au final, 25 des 27 pays membres de l’Union ont accepté le nouveau traité. Les deux récalcitrants sont la République Tchèque et le Royaume-Uni.

“A mon avis, les marchés vont regarder ce traité et dire: quoi de neuf? Qu’est-ce qui a changé?” estime cet eurodéputé conservateur britannique. “Rien, et rien de tout cela ne va répondre aux problèmes fondamentaux qui doivent être résolus dans les semaines, et dans les années à venir.” présage-t-il.

La République Tchèque est venu rejoindre au dernier moment le Royaume-Uni dans le front du refus. Le traité doit être signé en mars lors d’un prochain sommet.

“Nous sommes inquiets pour les pays n’ayant pas adopté l’euro en ce qui concerne leur participation limitée aux sommets de la zone euro, en particulier pour ceux qui veulent adopter le traité et sont aussi contributeurs du FMI. Nous ne voyons pas pourquoi ces pays ne devraient pas participer aux sommets de la zone euro.” a déclaré Petr Necas, le premier ministre tchèque.

L’unanimité s’est faite par contre autour du Mécanisme Européen de Stabilité. Doté d’une capacité de 500 milliards d’euros, il entrera en vigueur en juillet prochain.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Une vague de froid s'abat sur l'Est de l'Europe