DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Une ONG russe dénonce une présidentielle inéquitable


Russie

Une ONG russe dénonce une présidentielle inéquitable

Si Vladimir Poutine est le grand favori pour la présidentielle russe, la loi actuelle n’y est pas pour rien. C’est ce que dit l’ONG Golos qui dénonce l’inégalité des droits des candidats. Elle rappelle l’invalidation de la candidature de Grigori Iavlinski au motif qu’il n’a pas réuni les deux millions de signatures nécessaires pour tout parti non représenté au Parlement.

“ Il est clair que les deux millions de signatures sont une condition exagérée et pratiquement impossible à satisfaire, estime Alexander Kynev, directeur de recherche à Golos. Pour ceux qui ont des amis dans les plus hautes sphères, pas de problème, pour les autres, il ne reste que le droit.”

Le Kremlin a fait face en décembre à une vague de contestation jamais vue depuis 20 ans. Des dizaines de milliers de personnes avait protesté contre les fraudes constatées par les observateurs internationaux lors des législatives.

L‘élection présidentielle aura lieu le 4 mars.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La Russie, obstacle attendu au plan de la Ligue arabe