DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Otan accuse le Pakistan de soutenir les talibans


Afghanistan

L'Otan accuse le Pakistan de soutenir les talibans

Ce sont en fait les services secrets pakistanais, ISI qui sont visés dans un rapport secret de l’Alliance Atlantique.

Une thèse démentie vigoureusement par la chef de la diplomatie pakistanaise lors de son entrevue avec le président afghan Hamid Karzaï : “Nous ne jouons pas double jeu. Nous n’avons aucun but inavoué en Afghanistan. Il n’y a rien de nouveau, ce sont des accusations qui existent depuis des années. Toute menace à l’indépendance et à la souveraineté de l’Afghanistan est une menace à l’existence du Pakistan”, estime Hina Rabbani Khar.

Chassés du pouvoir fin 2001 par une coalition militaire internationale, les talibans ont regagné du terrain depuis 2005 et ils mènent leur guérilla dans les deux tiers de l’Afghanistan aujourd’hui.

Selon cet analyst, ce rapport secret de l’Otan doit être minimisé comme l’ont fait les troupes américaines de l’Isaf, la force de l’Alliance en Afghanistan :

“Il peut y avoir une sorte de contact indirect, une sorte de relation d’affaires entre certains branches de l’ISI, l’armée pakistanaise et les talibans. Mais suggérer qu’il y a une relation formelle, un canal officiel de soutien entre l’ISI et les talibans, je pense que cela est absurde. “

Le rapport confidentiel de l’Otan est le fruit de 27 000 interrogatoires de plus de 4000 prisonniers talibans et membres d’Al-Qaïda, de combattants et civils étrangers. Et selon plusieurs médias britanniques dont the Times, Islamabad et l’ISI connaissent les lieux de résidence des plus hauts dirigeants talibans.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Une réserve de marijuana et de cannabis en plein New York