DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Manifestation de colère au Caire après la tragédie


Egypte

Manifestation de colère au Caire après la tragédie

Au lendemain du carnage dans le stade de foot de Port-Saïd, c’est la colère et l’incompréhension qui dominent en Egypte. Au Caire, des centaines de personnes ont manifesté, accusant l’armée. Bilan, une vingtaine de blessés.

Ici, une théorie circule, celle du complot : les supporteurs de foot du club cairote Al-Alhy, réputés non violents, ont été des acteurs essentiels de la révolution. Ils participent encore à des manifestations hostiles à l’armée et la police, ce qui alimente les soupçons d’une “vengeance” à leur encontre.

A Port-Saïd, ce sont les funérailles des premières victimes, elles sont plus de 70. Trois jours de deuil national ont été décrétés.

“Ce ne sont pas des gens de Port-Saïd qui ont fait ça parce que nous sommes tous frères et on n’attaque pas nos frères, dit un homme. Ceux qui ont fait ça sont des voyous”

Mercredi soir, le stade de Port-Saïd s’est embrasé après le coup de sifflet final. La pelouse s’est transformée en terrain de guerre. La plupart des victimes sont mortes dans la bousculade. La police est accusée de n’avoir pas joué son rôle. Des zones d’ombre persistent. Pourquoi le chef de la police est-il parti après la première mi-temps, pourquoi le gouverneur n’a pas assisté au match, contrairement à son habitude ?

Autant de détails troublants qui alimentent les soupçons.

Prochain article

monde

La Scientologie condamné pour la 1ère fois en France