DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La banqueroute brutale de Malev, compagnie aérienne hongroise

Vous lisez:

La banqueroute brutale de Malev, compagnie aérienne hongroise

Taille du texte Aa Aa

Des milliers de passagers cloués au sol, et une nouvelle compagnie obligée de cesser ses activités en plein vol. Malev, compagnie hongroise, a brutalement mis un terme à 66 années de service ce vendredi, une semaine après l’Espagnole Spanair.

Dans plusieurs aéroports européens, dont bien-sûr celui de Budapest, les passagers se sont retrouvés tout d’un coup le bec dans l’eau:

“Ils nous ont donné ce certificat qui est censé nous donner un remboursement, explique ce passager, mais on n’est pas sûr car cette fille n’avait pas l’air de savoir grand chose”.

Il y a un mois, Malev avait été contrainte par Bruxelles de de rembourser plus de 200 millions d’euros d’aides d’Etat illégales.

“Ca nuit à l’image de notre pays, estime ce Hongrois. Si je ne me trompe pas, cette compagnie existe depuis 66 ans. Une telle chose n‘était jamais arrivée, et d’un seul coup, en quelques jours, c’est la banqueroute, c’est fini”.

Après plusieurs tentatives de privatisation, l’Etat hongrois était remonté en 2010 à 95% du capital de Malev.

Ryanair a profité du retrait de Malev en annonçant ce vendredi l’ouverture de 26 nouvelles lignes au départ de Budapest.