DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La décote de la dette grecque : toujorus pas de fumée blanche


économie

La décote de la dette grecque : toujorus pas de fumée blanche

Alors que les manifestations de fonctionnaires continuent à Athènes devant le ministère des finances, les informations contradictoires continuent d’entourer les négociations du gouvernement Papademos avec ses créanciers privés. “Elles sont en passe d’aboutir” affirment d’un côté les négociateurs qui assurent de l’autre qu’elles sont complexes. Devant le parlement, le ministre grec des finances est revenu sur la nécessité de cette décote.

“Oui le peuple est plus pauvre, oui nous vivons une période dramatique, oui le niveau de vie a baissé. Oui, a ajouté Vangelos Venizelos, c’est tragique de baisser les retraites et les salaires. Mais l’alternative de ce que nous pourrions avoir à affronter est impensable et c’est ce que nous voulons éviter”.

“La Troïka nous place à treize mètres du mur peut-on lire à la Une du journal grec Ethnos en référence à la distance entre le peloton d’exécution et les fusillés.

Eleftheros Tipos titre lui sur les nouvelles réductions sur des retarites et du salaire minimum.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Etats Unis : l'emploi se porte de mieux en mieux