DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La répression se durcit en Syrie après l'échec à l'ONU


Syrie

La répression se durcit en Syrie après l'échec à l'ONU

Le régime de Bachar al-Assad a bombardé plusieurs villes comme Homs dans une nouvelle escalade contre la révolte. Hier, une cinquantaine de personnes pour moitié des civils ont été tuées selon l’opposition.

Le veto sino-russe aux Nations Unies contre une résolution condamnant la répression suscite une vive indignation dans le monde arabe et en Occident.

“En paralysant le Conseil de Sécurité par le veto russe suivi par la Chine, alors que 13 pays sur 15, nous sommes 15 au Conseil de Securité, étaient prêts à approuver le projet de résolution, font peser sur les Nations Unis et sur le Conseil de Sécurité une sorte de tâche, une tâche morale”, estime le chef de la diplomatie française, Alain Juppé.

Son homologue britannique, le secrétaire au Foreign Office, William Hague prend lui aussi acte de ce vote : “Nous ne pourrions certainement pas adopter une résolution autorisant une action militaire d’aucune sorte, cela ne serait pas légal”.

C’est la deuxième fois que Moscou et Pékin empêchent le Conseil de sécurité de l’ONU d’agir en 11 mois de révolte réprimée dans le sang. Plus de 6000 personnes auraient été tuées depuis le 15 mars 2011 en Syrie selon les Nations Unies.

Prochain article

monde

60 ans de règne pour Elizabeth II