DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie: les Etats-Unis ferment leur ambassade à Damas


Syrie

Syrie: les Etats-Unis ferment leur ambassade à Damas

Branle-bas de combat sur la scène diplomatique face à l’impasse sur la Syrie. Les Etats-Unis ferment leur ambassade, qui avait été attaquée l’an dernier. Elle a “suspendu toutes ses activités à compter de ce lundi”, a annoncé Washington. Et ce, “en raison de la poursuite de la violence et de la détérioration des conditions de sécurité”. Le département d’Etat a précisé que l’ambassadeur Robert Ford ainsi que tous les fonctionnaires étaient partis et il a appelé tous les Américains encore présents en Syrie à quitter le pays.

De son côté, la Grande-Bretagne a rappelé son ambassadeur à Damas pour consultations, en soulignant que celui-ci et “son équipe travaillaient dans des conditions difficiles”. “La souffrance humaine en Syrie est déjà inimaginable, et elle est risque de prendre davantage d’ampleur, a prévenu le chef de la diplomatie britannique, William Hague. La position qu’ont prise la Russie et la Chine ont rendu malheureusement cette situation

probable. Cependant notre, gouvernement, cette Chambre des communes, notre pays et nos alliés n’oublieront pas le peuple syrien”.

Quelques heures auparavant, l’homologue russe de William Hague, Sergei Lavrov, fustigeait les critiques occidentales après le veto de la Russie et de la Chine à la résolution de l’Onu sur la Syrie.

“Certaines des déclarations que l’on entend en Occident à propos du résultat du vote au Conseil de sécurité des Nations unies sont, il me semble, indécentes, à la limite de l’hystérie, a déclaré le chef de la diplomatie russe. Cela me fait penser au dicton :celui qui crie le plus fort est rarement dans son bon droit”.

Tout comme Moscou, la Chine a justifié ce lundi son veto à ce projet de résolution. Ce texte proposait d’exprimer le soutien du Conseil de sécurité au plan de la Ligue arabe. Plan qui prévoit la mise à l‘écart du président syrien Bachar al-Assad.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Réconciliation inter-palestinienne : nouvelle donne