DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Froid polaire sur l'Europe, pas d'accalmie avant la semaine prochaine


monde

Froid polaire sur l'Europe, pas d'accalmie avant la semaine prochaine

La vague de froid qui sévit en Europe depuis une dizaine de jours continue de faire des victimes. Plus de 360 personnes sont mortes par hypothermie. Et c’est l’est du continent qui paie le plus lourd tribu. Comme en Ukraine, qui compte au moins 135 décès depuis le 27 janvier.

La plupart des victimes, ce sont des sans-abri, souvent trop alcoolisés et qui se laissent prendre par le froid. Vasyl, lui, en a échappé de justesse : “J’ai déchargé des paquets, on m’a donné de l’argent pour ce petit boulot, j’ai acheté de l’alcool et je me suis enivré. Il s’est mis à neiger et à faire très froid. J‘étais complètement gelé, et puis une ambulance m’a emmené. C’est tout.”

Trop, bien trop de victimes. Pour cet élu local, il faudra trouver les responsables: “L‘État ne décrète pas de journée de deuil, car il faudrait alors chercher à savoir qui est à blâmer. Une enquête doit être ouverte et les responsables d’un tel nombre de décès doivent être identifiés” estime Olexiy Davydenko.

Avec des températures allant jusqu‘à -30, -15 en Écosse, -19 en Allemagne, jamais l’Europe n’avait connu une telle vague de froid depuis près de trente ans.

Les météorologues ne prévoient pas de retour à la normale avant trois semaines, et un début d’inversement des tendances la semaine prochaine.

On a construit en hâte des lieux d’hébergement pour les plus démunis, comme en République tchèque ou le froid polaire a fait au moins 23 morts. plus de 36 décès en Roumanie. La Serbie a décrété l‘état d’urgence. Exemples d’une Europe transie, et hantée à certains endroits par le spectre de la coupure de courant générale. En Italie des milliers de foyers étaient toujours sans électricité dans la région de Rome. En France, c’est tout le sud-est méditerranéen et la Bretagne qui sont menacés. La France qui pourrait dépasser son record de consommation:

François Boulet, directeur général de Coreso:

“La particularité de la France, c’est que le chauffage est principalement électrique et que la sensibilité de la consommation électrique est très forte à la température”.

Et à certains endroits, le chauffage justement ne marche plus. Cet immeuble de la banlieue de Lyon n’a plus de chauffage depuis 10 jours :

“Un froid comme ça c’est pas supportable, surtout pour les enfants, ils se mettent dans un petit coin, dans leur petit lit, on leur met 2, 3 couettes dessus et ils bougent pas “ explique, frigorifié, ce père de famille.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Mohamed Waheed, nouveau président des Maldives