DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Homs reste sous le feu d'Assad, Moscou et Pékin sont montrés du doigt

Vous lisez:

Homs reste sous le feu d'Assad, Moscou et Pékin sont montrés du doigt

Taille du texte Aa Aa

L’armée syrienne a de nouveau bombardé, le haut lieu de la contestation au régime de Damas faisant une quarantaine de morts et des dizaines de blessés. Une offensive démentie par les autorités syriennes. Le bilan pour la journée d’hier est d’au moins 79 morts dans tout le pays.

Parallèlement, le blocage reste entier au Conseil de sécurité des Nations Unies après le nouveau veto sino-russe sur une résolution condamnant la répression en Syrie.

L’ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, Susan Rice, a estimé que “la Russie et la Chine finiront par regretter leur décision qui les a vues s’aligner sur un dictateur en fin de vie, dont les jours sont comptés, et qui les a mises en porte-à-faux avec le peuple syrien et l’ensemble de la région”.

Washington a par ailleurs fermé son ambassade à Damas compte tenu de la détérioration des conditions de sécurité et de la poursuite des violences. La Maison Blanche dénonce un “régime criminel”.

Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov sera ce mardi en Syrie alors que la Ligue Arabe estime “réunit les conditions d’une dérive vers la guerre civile”.