DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Dette grecque: dans l'attente d'une décision des leaders politiques


Grèce

Dette grecque: dans l'attente d'une décision des leaders politiques

C’est théoriquement ce mercredi que le Premier ministre grec présentera à ses partenaires le document établi avec les créanciers du pays.

Jusque tard ce mardi soir, Lucas Papadémos a négocié, d’abord avec les représentants des banques, puis avec les experts de la troïka (Union européenne, Banque centrale européenne et FMI) pour finaliser ce document – il contient les mesures d’austérité que le pays s’engage à adopter en échange de l’aide financière internationale.

Mais les chefs des partis politiques accepteront-ils de signer ce nouveau plan de rigueur ? Ils savent qu’une partie de la population est largement hostile à toute nouvelle mesure d’austérité.

Des milliers de Grecs l’ont d’ailleurs manifesté ce mardi dans les rues d’Athènes. Parmi eux, Yannis : “les bailleurs de fonds nous ont appauvri avec les mesures qu’ils nous ont imposées, affirme-t-il. Mais moi, je vous dit qu’on est comme une cocotte-minute prête à exploser”. “Cela fait deux ans qu’ils mettent le pays sens dessus-dessous, ajoute Kostas, chômeur. On n’en peut plus. On n’a même plus de quoi se payer un café. Ces experts étrangers, ce sont des barbares”.

Les Européens s’impatientent face aux tergiversations des dirigeants grecs, et ils ont prévenu que si les conditions posées à une nouvelle aide de 130 milliards d’euros étaient refusées par la coalition, il n’y aurait aucun versement. Ce qui signifierait la faillite du pays.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Bachar al-Assad promet la fin des violences