DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La probabilité d'une faillite de la Grèce augmente


Grèce

La probabilité d'une faillite de la Grèce augmente

La probabilité de la faillite de la Grèce fait son chemin : les analystes de la banque américaine Citigroup ont augmenté la probabilité d’une sortie de la Grèce de la zone euro en la faisant passer de 25%, à 50%. Les analystes de Citigroup pensent que le soutien des créanciers européens de la Grèce est en train de s’effriter car Athènes ne tient pas ses engagements; les mesures imposées par la troïka sont donc de plus en plus coercitives.

“Je ne vois pas comment les mesures que propose la troïka peuvent aider à trouver une solution. Nous avons devant nous une image très floue et je ne sais pas si revenir au drachme serait une bonne ou une mauvaise chose, explique l’analyste Costas Nikos de la banque du Pirée. Mais s’il n’y a pas d’accord, ce serait une catastrophe pour la Grèce car il n’y a aucune autre option pour le maintien dans la zone euro et persuader nos partenaires que la dette grecque est viable, c’est le préalable à ce maintien”.

Même avec une réponse favorable de 100% des créanciers privés de la Grèce à une décote de la dette, ce serait insuffisant affirment les dernières études sur la viabilité de la dette grecque. Il faut donc que les créanciers publics comme la BCE fassent un effort eux aussi pour soulager les finances grecques.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Un nouveau plan d'austérité attend les Grecs