DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Maldives : le coup d'Etat selon Nasheed


Maldives

Maldives : le coup d'Etat selon Nasheed

Confusion aux Maldives : le président sortant affirme avoir démissionné sous la menace d’armes à feu.

Alors que l’opposition islamiste se réjouit de son départ, Mohamed Nasheed dénonce un coup d’Etat et appelle la justice à en condamner les auteurs.

Le premier président élu démocratiquement en 2008 a jeté l‘éponge hier après une mutinerie de policiers et des semaines de manifestations contre son refus d’imposer un islam plus radical dans cet archipel dépendant du tourisme.

Son entourage soupçonne l’ancien dictateur Maumoon Abdul Gayoom d‘être derrière ce coup d’Etat. C’est lui qui avait déclaré l’islam religion d’Etat en 1997.

Mohamed Nasheed appelle par ailleurs son successeur, l’ancien vice-président Mohamed Waheed Hassan Manik à démissionner. Ce dernier, décrit comme un modéré, a prêté serment ce mardi dans la foulée de la démission de Mohamed Nasheed.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Primaires républicaines : retour en force de Rick Santorum