DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Rétromachine : la chasse aux sorcières est ouverte


Etats-Unis

Rétromachine : la chasse aux sorcières est ouverte

Le 9 février 1950, le sénateur du Wisconsin Joseph McCarthy sort de l’anonymat. Devant des militantes du parti républicain de Virginie Occidentale, il prononce un discours où il affirme que le département d’Etat américain est infiltré par des agents à la solde de Moscou. Il exhibe même une liste de 205 personnes suspectées d’être communistes.
Dans un contexte déjà marqué par l’arrestation des époux Rosenberg pour espionnage en faveur de l’URSS, les déclarations de McCarthy font l’effet d’une bombe. La paranoïa s’empare des Etats-Unis. Le sénateur se lance dans une grande croisade en utilisant sa popularité qui ne cesse de croître.
Très à l’aise avec les médias, McCarthy et son équipe vont traquer et convoquer devant des commissions les taupes soviétiques qui se terrent dans toutes les strates de la société américaine. Nul n’est épargné dans cette chasse aux sorcières : cinéastes, militaires, juristes, et hommes politiques sont auditionnés par McCarthy. Mais même dans sa famille politique, ses méthodes jugées trop violentes commencent à être dénoncées. A son tour, il est mis en accusation par le Sénat pour avoir usé de son influence pour permettre à un de ses bras droits d’échapper au service militaire.

Les effets de l’audience, qui est télévisée, sont dévastateurs pour McCarthy. Apparaissant arrogant, voire odieux, il est lâché par l’ensemble de l’Amérique. Sombrant dans l’alcoolisme, Il meurt en 1957 bien loin des caméras qui furent les témoins de ses diatribes enflammées durant ces années de « peur rouge ».
 
D’autres 9 février : la Coupe Davis est créée (1900) ; le premier livre de poche est publié en France (1953) ; le Boeing 747 effectue son premier vol (1969) ; le français Guy Delage accomplit la traversée de l’Atlantique à la nage en 55 jours (1995).
 
Nés un 9 février : le biologiste français Jacques Monod (1910), le dessinateur américain Frank Frazetta (1928), l’acteur américain Joe Pesci (1943), l’actrice américaine Mia Farrow (1945), la magistrate suisse Carla Del Ponte (1947).

Prochain article

monde

Les Grecs entre colère et cynisme