DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Athènes joue son avenir dans la zone euro


Grèce

Athènes joue son avenir dans la zone euro

A prendre ou à laisser. A Bruxelles, la zone euro a donné une dernière chance à Athènes d‘éviter le défaut sur sa dette le mois prochain. En plus du vote au parlement, dont l’enjeu n’est ni plus ni moins que l’avenir du pays dans l’eurogroupe, deux autres conditions ont été posées : la réalisation de 325 millions de nouvelles économies d’ici mercredi et un soutien sans faille des partis sur la mise en œuvre du plan.

“Aucun déboursement ne sera possible sans mise en œuvre du plan, car nous ne pouvons pas nous permettre de vivre avec un système où les promesses sont faites et répétées, et dans lequel les mesures de mise en œuvre sont susceptibles de varier à tout moment. Il faut une véritable mise en œuvre du plan, a déclaré Jean-Claude Juncker,

chef de file des ministres des Finances de la zone euro.”

Les premiers déboursements de fonds pourraient donc intervenir dès le debut du mois prochain, si et seulement si, l‘échéancier imposé par les créanciers est respecté par Athènes.

“Des progrès semble avoir été réalisés, explique Paul Hackett, notre correspondant à Bruxelles, mais de sérieux doutes persistent au sujet du dernier plan d’austérité mis en place par le gouvernement grec. Les ministres des finances de la zone euro auront donc besoin d‘éléments bien plus convaincants avant de consentir à signer le dernier chèque d’aide à Athènes.”

Prochain article

monde

Grèce : grève générale de 48 heures contre l'austérité