DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Double attentat d'Alep : Damas et la rébellion s'accusent

Vous lisez:

Double attentat d'Alep : Damas et la rébellion s'accusent

Taille du texte Aa Aa

Deux explosions visant le siège des renseignements de l’armée et le QG des forces de l’ordre ont fait au moins 25 morts et 175 blessés militaires et civils ce matin à Alep, la deuxième ville du pays.

Un choc d’autant plus grand pour la population que le poumon économique de la Syrie avait jusqu‘à présent vécu à distance le soulèvement populaire contre le président Bachar al Assad qui déchire le pays depuis mars 2011.

Les militaires dissidents de l’Armée libre de Syrie imputent ces attaques au régime.

La télévision d’État accuse des gangs terroristes voulant venger la situation dans la ville de Homs.

Ce haut lieu de la contestation est pilonné sans relâche depuis six jours. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme basé à Londres, des chars de Damas ont pris d’assaut un quartier rebelle de la ville aujourd’hui. Il redoute une offensive massive d’ici demain. Rien qu’hier, 110 personnes auraient été tuées selon l’opposition. L‘électricité et le téléphone sont coupés, la nourriture et les médicaments manquent cruellement.

A défaut d’intervention militaire, l’ONU et la Ligue arabe envisagent d’envoyer une mission d’observation commune sur place.