DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Place Tahrir, un an après


Egypte

Place Tahrir, un an après

L’Egypte toute entière se prépare à la grève nationale de demain, qui marquera le 1er anniversaire de la chute du président Hosni Moubarak. Résultat, des milliers d’hommes vont être déployés aux quatre coins du pays, et en particulier aux abords de la place Tahrir, pour éviter tout débordement.

Une présence militaire à grand renfort de blindés qui suscite toujours le mécontentement de la rue.

“Le gouvernement prétend que des terroristes se trouvent ici, mais ce sont eux qui les envoient. Pourquoi ne viennent-ils pas se rendre compte par eux-mêmes de nos conditions ? Qu’ils nous donnent du travail, nous n’avons pas d’argent pour nourrir nos familles. Certains ont décroché leur diplômes il y a plus de 25 ans et sont toujours au chômage. De quel genre de gouvernement s’agit-il au juste, clame cet habitant du Caire.”

“Honte à tous ceux qui trompent le peuple égyptien. Honte à ceux qui promettent et ne font rien. Honte aux voleurs et à ceux qui tentent d’entraver la révolution des honnêtes gens, s’indigne cet autre.”

En plus de la grève, un appel à la désobéissance civile a été lancé par les activistes qui réclament toujours le transfert du pouvoir aux civils.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les Grecs dénoncent toujours plus d'austérité