DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les anti-ACTA mobilisés partout en Europe


monde

Les anti-ACTA mobilisés partout en Europe

“Non à Acta !” : partout en Europe, des dizaines de milliers de manifestants ont chanté à l’unisson leur rejet de l’accord ACTA ce samedi. Ici, en Bulgarie, on estime qu’il plongera les internautes dans un univers orwellien, digne de “1984”.

ACTA est censé lutter contre la contrefaçon sous toutes ses formes. L’accord veut donc limiter, aussi, les téléchargements illégaux sur Internet et renforcer la propriété intellectuelle.

Un texte imprécis, inefficace et dangereux répliquent ses détracteurs qui arborent, pour certains, le masque des Anonymous. Ils craignent de voir la censure proliférer en ligne et la surveillance s’accroître.

Cet accord multilatéral a été signé le 26 janvier dernier à Tokyo par 22 Etats européens et une dizaine d’autres pays dans le monde.

“Le point négatif, c’est son approche complètement antidémocratique. Ils ne peuvent pas faire passer une loi de cette manière, surtout quand ça ampute autant notre liberté sur Internet”, estime ce manifestant autrichien à Vienne. “Il faut la stopper”, ajoute-t-il.

Pour entrer en vigueur, l’accord ACTA doit être ratifié par les parlements nationaux. Devant cette mobilisation citoyenne, la Pologne, la République tchèque, et la Roumanie ont suspendu le processus, tout comme l’Allemagne, l’Estonie ou la Slovaquie qui n’avaient, toutefois, pas signé le texte.

Prochain article

monde

L'Iran promet de nouvelles avancées nucléaires