DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : Homs toujours sous un déluge de bombes


Syrie

Syrie : Homs toujours sous un déluge de bombes

Une pluie de bombes s’abat depuis maintenant une semaine sur les quartiers sunnites de Homs que le régime tente de réduire à néant, à grand renforts de chars et de blindés. Pour la seule journée d’hier, des dizaines de civils ont été tués dans les opérations de destruction du régime qui ont également fait une centaine de blessés.

Jusque-là épargnée, la ville d’Alep, poumon économique du pays, a été secouée par 2 attentats suicides d’une extrême violence qui visaient, semble-t-il, le siège des renseignements militaires. 28 personnes, dont quelques militaires du régime, figurent au rang des victimes.

Le pouvoir évoque l’oeuvre de “gangs terroristes”, ceux-là même qu’il accuse d‘être à l’origine des émeutes qui durent depuis un an.

Et ce déchainement de violence se répand à présent dans la ville libanaise de Tripoli, à une centaine de kilomètres de Homs. Peuplée essentiellement de sunnites favorables aux rebelles, elle compte aussi quelques quartiers majoritairement alaouites, cette communauté dont est issue la famille Assad. Les échanges de tirs d’hier y ont fait une dizaine de blessés, dont deux militaires. Vendredi, des milliers de personnes ont pris part à 2 manifestations géantes pour dénoncer les massacres perpétrés par le régime syrien à Homs.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Grèce : le gouvernement adopte le plan de rigueur