DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Italie : Le procès de l'amiante va livrer son verdict

Vous lisez:

Italie : Le procès de l'amiante va livrer son verdict

Taille du texte Aa Aa

Justice pour les victimes de l’amiante. C’est un procès hors norme et sans précédent qui doit livrer son verdict aujourd’hui en Italie. L’amiante, utilisée par l’entreprise Eternit, aurait tué près de 3000 personnes, d’anciens ouvriers mais également de simples habitants, tous victimes de cancers.

Ouvert il y a trois ans, le procès doit s’achever aujourd’hui au tribunal de Turin en l’absence des deux principaux accusés : l’ex patron du Groupe suisse Eternit, Stephan Schmidheiny, et un ancien actionnaire minoritaire, Jean-Louis de Cartier de Marchienne. Accusés d’avoir provoqué une catastrophe sanitaire et environnementale et d’avoir enfreint les règles de la sécurité du travail, ils encourent une peine de 20 ans de prison. Il s’agit du premier procès de l’amiante au pénal qui ouvre la voie à d’autres procès en Europe.

“Rétrospectivement on peut dire que la tragédie de l’amiante, c’est la tragédie du manque de prévention”, explique le procureur Raffaele Guariniello. “Les informations circulaient déjà, j’ai commencé à travailler sur les problèmes de l’amiante dans les années 1970. A cette époque là déjà, tout le monde savait ce qu’ils faisaient et savait ce qu’ils auraient dû faire.”

Eternit Italie avait fait faillite en 1986 soit six ans avant que l’amiante soit interdite dans le pays et dans le reste de l’Europe. Ce matériau reconnu comme cancérigène serait encore utilisé dans de nombreux pays, notamment en Chine et au Brésil.