DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Papademos appelle les députés grecs à adopter le plan d'austérité


Grèce

Papademos appelle les députés grecs à adopter le plan d'austérité

L’allocution de la dernière chance. Le visage grave, le premier ministre grec s’est exprimé hier à la télévision, exhortant les députés à adopter le nouveau plan de restriction budgétaire. Faute de quoi, a-t-il déclaré, “le pays plongera dans un chaos économique incontrôlable et une éruption sociale qui conduiront tôt ou tard à une sortie de l’euro.”

Plus tard dans la soirée, le Parlement grec décidera s’il entend ou non valider le nouveau paquet de paquet de mesures exigées par les créanciers d’Athènes, condition préalable au débloquage de la nouvelle ligne de crédits de 130 milliards d’euros en suspens depuis octobre.

“Je crois que l’accord sera voté avec une majorité considérable, estime Dora Bakoyannis, responsable du petit parti libéral Nouvelle démocratie. Je ne pense pas que ce soit un bon accord. Mais au final, ce qui compte à l’heure actuelle, c’est d’agir, et que le système politique grec tente de retrouver la crédibilité qu’il a perdue.”

Coupes dans les salaires et les retraites, et hausses d’impôts, depuis bientôt 2 ans les mesures d’austérité se succèdent, suscitant le mécontentement dans la rue.

Ce nouveau plan prévoit une réduction de 22 % du salaire minimum et la suppression de 15.000 postes dans la fonction publique d’ici 2015.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

A Homs les obus tombent en cascade sur les civils