DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sauvetage de la zone euro : le rôle de la Chine incertain

Vous lisez:

Sauvetage de la zone euro : le rôle de la Chine incertain

Taille du texte Aa Aa

Pour accentuer sa lutte contre le changement climatique, l’Europe a étendu son système d‘échange de quotas d‘émissions à toutes les compagnies aériennes entrant ou sortant du territoire européen. Une règle rejetée par la Chine, qui en évalue le coût pour ses compagnie à plus de 90 millions d’euros cette année.

Officiellement, toutefois, le sommet Union européenne/Chine de demain ne devrait pas aborder cette question. Mais c’est une tension de plus à l’heure où Pékin dit envisager une contribution au fonds de secours de la zone euro.

“ Il manque encore un haut niveau de compréhension et de confiance “ , dit Hua Chunying, conseillère du gouvernement chinois. “ J’entends des voix pleines de soupçons côté européen concernant une aide de la Chine à l’euro. Certains demandent que la Chine fasse plus pour aider l’Europe alors que d’autres demandent : est-ce que la Chine veut acheter l’Europe ? Donc, nous sommes prudents. “

Un quart des réserves en devises de la Chine seraient libellés en euros. Et côté européen, on laisse entendre que si elle veut poursuivre ses exportations massives vers l’Europe, la Chine a tout intérêt à ce que la zone euro sorte de la tourmente.

“ Nous attendons de la Chine qu’elle agisse en harmonie avec ses intérêts objectifs et en tenant compte du fait que l’Europe représente une destination importante de ses exportations, car la Chine souhaite ardemment élever le niveau de nos relations commerciales et économiques “ , explique Viorel Isticioaia Budura, en charge au service diplomatique européen du département Asie-Pacifique.

Au-delà des déclarations d’intention, la Chine entretient le flou. Elle n’a encore précisé ni dans quelle mesure elle pourrait contribuer au fonds de secours de la zone euro ni pour quel montant.