DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Rétromachine : L'USS Maine sombre dans la rade de La Havane


Cuba

Rétromachine : L'USS Maine sombre dans la rade de La Havane

Le 15 février 1898: le navire de guerre américain USS Maine et son équipage avaient été envoyés à La Havane, à Cuba, avec pour mission de défendre les intérêts américains. La population de cette île de l’archipel des Caraïbes luttait depuis des décennies contre l’impérialisme espagnol et leurs voisins américains y portaient un intérêt de plus en plus vif.

Le Maine fit son entrée dans la rade de la Havane le 25 janvier 1898 pour ce qui fut officiellement appelé une “visite de courtoisie”, et fut bien accueilli par les autorités espagnoles.
Deux semaines plus tard, le 15 février à 20:40, une énorme explosion souffla la proue de l’USS Maine qui sombra rapidement, entraînant la noyade de 266 marins.

Les journaux des groupes de presse Pulitzer et Hearst, déjà très provocateurs et agitateurs d’opinion publique, portèrent la faute sur les Espagnols, constituant un des premiers exemples caractéristiques du sensationnalisme et de la propagande de guerre. L’incident marqua les prémisses de la guerre hispano américaine qui allait débuter quelques mois plus tard. Les théories de la conspiration foisonnèrent et certains allèrent jusqu‘à avancer que les Américains eux-mêmes avant coulé l’USS Maine en guise de “casus belli”, comme excuse pour déclencher les hostilités.

L’Espagne perdit Cuba, Puerto Rico et les Philippines dans cette guerre, qui fut aussi la fin d’un empire colonial déjà mal en point, existant depuis le 16ème siècle. Les Etats Unis en revanche entraient dans le cercle étroit des grandes puissances mondiales.
 
Depuis lors, les Espagnols ont pris l’habitude de dire “Más se perdió en Cuba” – on perdit plus à Cuba – pour relativiser une situation.
 
D’autres 15 février : Première de Cendrillon de Walt Disney aux Etats-Unis (1950), L’Union Soviétique annonce le retrait de ses troupes d’Afghanistan (1989), Les manifestations contre la guerre en Irak constituent la plus grande mobilisation pour la paix de l’Histoire (2003).

Nés un 15 février : Galileo Galilei (Galilée) astronome italien (1642), Louis Renault, pionnier de l’industrie automobile (1977), Art Spiegelman, dessinateur américain (1948).

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Liban : les réfugiés de Homs racontent l'enfer