DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Verdict historique dans le procès de l'amiante

Vous lisez:

Verdict historique dans le procès de l'amiante

Taille du texte Aa Aa

Le tribunal de Turin a livré un verdict historique dans le procès de l’amiante. L’ex patron du groupe Eternit, Stéphen Schmidheiny, et un ancien actionnaire, Louis de Cartier de Marchienne écopent de 16 ans de prison. Absents à l’audience, ils ont été jugés responsables de la mort de près de 3000 ouvriers et habitants, tous victimes de cancer. Une victoire pour le procureur, Raffaele Guariniello qui a enquêté cinq ans sur cette affaire hors norme. “Le verdict nous donne à tous le droit de rêver, pas seulement en Italie, mais partout dans le monde. Le droit de rêver que la justice peut et doit être faite pour les victimes de l’amiante.”

1800 personnes sont mortes dans la seule ville de Casale Monferrato où Eternit Italie avait l’une de ses usines de fabrication d’amiante-ciment. Les proches des disparus étaient nombreux à avoir fait le déplacement au tribunal. « C’est un tournant. Même quelqu’un de puissant et de très important peut être responsable de la mort de milliers de personnes. Et on devrait fermer les yeux dessus? », souligne le représentant d’une association de familles de victimes. Une femme ajoute : «Nous savons très bien que ce n’est pas fini; il y a encore des personnes malades et des personnes qui meurent. Le désamiantage n’est pas encore totalement achevé. Il faut donc continuer à se battre.»

Le procès est loin d‘être terminé. Les avocats de la défense ont annoncé leur intention de faire appel

Le correspondant d’Euronews à Turin, Enrico Bona : “ Le verdict ouvre la voie à un second procès, un Eternit bis sur lequel le procureur de Turin travaille déjà. Les accusés seront les mêmes mais cette fois, ils seront poursuivis pour des décès liés à l’amiante après 2008.