DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La crise brise le rêve olympique de Rome

Vous lisez:

La crise brise le rêve olympique de Rome

Taille du texte Aa Aa

Moins vite, moins haut, moins fort. Voilà la devise de l’olympisme revisitée par le gouvernement italien. Rome ne sera pas candidate à l’organisation des JO de 2020. Le marasme économique a eu raison de cette ambition. Une décision sérieuse selon le centre-gauche.

“ Le gouvernement ne considère pas comme responsable, dans les conditions actuelles en Italie, d’assumer ces garanties. Compte tenu de la situation, nous avons évalué que le risque était trop élevé “ a expliqué le président du Conseil Mario Monti.

Le Peuple de la liberté, le parti de centre-droit de Silvio Berlusconi se montre critique et estime qu’il s’agit de la première grosse erreur de Mario Monti.

“ Je respecte les préoccupations de Monti mais je ne les comprends pas, a réagi Gianno Alemanno, le maire de la capitale. Il décide de ne pas investir non seulement dans l’avenir de Rome mais aussi dans l’avenir de tout le pays. Nous voulons comprendre dans quels domaines il veut investir et pas seulement les secteurs où il y a des coupes.”

Le gouvernement rappelle que le budget des JO de Londres cette année a été quadruplé par rapport aux prévisions. Il cite aussi l’exemple des Jeux de 2004 qui ont eu un impact désastreux sur les comptes publics de la Grèce.

Cinq villes restent en lice pour les JO de 2020 : Tokyo, Madrid, Istanbul, Doha et Bakou. Décision en septembre 2013.