DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ambiguïté de l'Iran sur le front nucléaire

Vous lisez:

Ambiguïté de l'Iran sur le front nucléaire

Taille du texte Aa Aa

Lorsqu’une bombe a explosé en Thaïlande au début de la semaine, l’Iran a été immédiatement suspecté. L’attentat avorté aurait visé des diplomates israéliens. Plus tôt, c’est en Inde et en Géorgie que des attaques avaient été perpétrées.

Sur la scène diplomatique, en revanche, le président iranien fait mine de tendre la main aux Occidentaux. Après avoir annoncé une série d’avancées nucléaires, Mahmoud Ahmadinejad a écrit à la Haute représentante européenne Catherine Ashton, disant être prêt à se rasseoir à la table des négociations.

Mais “ l’idée qu’ils puissent nous demander d’assouplir les sanctions avant de négocier est hors de question “ , prévient Michael Mann, le porte-parole de Catherine Ashton. “ Nous avons une double-approche. Donc nous maintiendrons nos sanctions contre l’Iran.”

L’Union européenne a prévu de cesser les importations de pétrole en provenance de l’Iran à partir de juillet pour tenter de contraindre Téhéran de stopper son programme nucléaire.
Mais le président iranien continue de souffler le chaud et le froid, jouant tantôt l’ouverture, tantôt la menace.