DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Honduras sous le choc après l'incendie dramatique d'une prison

Vous lisez:

Le Honduras sous le choc après l'incendie dramatique d'une prison

Taille du texte Aa Aa

Une succession de corps sans vie sont extraits de la ferme-prison qui s’est transformée en torche infernale meurtrière pour plus de 350 détenus.

Plusieurs modules ont pris feu peut être à cause d’un court-circuit ou d’un détenu ayant mis le feu à son matelas. La polémique bat son plein notamment sur l’attitude des gardiens.

“Ils devraient avoir honte” lance la mère d’un détenu. “Ils auraient pu ouvrir les portes et ils ne l’ont pas fait. Au lieu de les ouvrir, ils ont commencé à leur tirer dessus en pleine nuit alors qu’ils ne pensaient qu‘à fuir mais ils ont brûlé vifs”.

“Ils ont dit qu’ils n‘étaient pas beaucoup avoir survécu. Je n’ai pas trouvé son nom dans la liste des survivants. J’espère un miracle de dieu et qu’il ne soit pas mort”, raconte une autre mère très émue.

Les familles sont sous le choc et les autorités pénitentiaires du pays ont été relevées de leurs fonctions par le président Lobo.

“Il y aura une révision des conditions de vie dans toutes les prisons pour voir comment nous pouvons améliorer ces conditions”.

La ferme hébergeait près de 900 détenus soit le double de sa capacité. Elle était présentée comme un établissement modèle.

Mais que s’est-il vraiment passé ? Pourquoi ces coups de feu ? L’enquête ne fait que commencer au Honduras.