DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Libéralisation du commerce agricole entre l'Europe et le Maroc


Le bureau de Bruxelles

Libéralisation du commerce agricole entre l'Europe et le Maroc

Le commerce des produits agricoles et de la pêche sera progressivement libéralisé entre l’Europe et le Maroc. Le Parlement européen a voté pour malgré la vive opposition du rapporteur José Bové. Il redoute une concurrence insoutenable pour les petits agriculteurs européens :

“ Le problème, ce sont les firmes qui exportent, ce ne sont pas les Marocains qui, eux, aujourd’hui, sont aussi victimes du modèle qui se met en place puisque le salaire horaire en Europe dans les exploitations agricoles va de 8 à 13 euros de l’heure alors que dans les exploitations marocaines on est sur des salaires de 5 euros par jour. “

L’accord lèvera dans l’immédiat 55% des droits de douanes sur les produits marocains et 45% sur les produits européens. Le président de la commission en charge du commerce international au Parlement estime, lui, que les mesures de sauvegarde envisagées suffiront à éviter toute forme de dumping.

“ Il y a des quotas sur une série de produits, il y a une fixation des prix pour éviter un dumping des prix, et il y a aussi des périodes de non-importation pour protéger les périodes de récolte dans l’Union européenne “ , assure Vital Moreira.

L’Europe veut aussi accentuer le rapprochement dans d’autres domaines.

“ Parallèlement à cet accord “ , explique notre envoyée spéciale à Strasbourg, “ le Parlement européen a voté une proposition sur l’ouverture future des programmes européens au Maroc, qui a un accord d’association avec l’Union, afin qu’il puisse progressivement intégrer le marché intérieur. “

0’18
“ Le problème, ce sont les firmes qui exportent, ce ne sont pas les Marocains qui, eux, aujourd’hui, sont aussi victimes du modèle qui se met en place puisque le salaire horaire en Europe dans les exploitations agricoles va de 8 à 13 euros de l’heure alors que dans les exploitations marocaines on est sur des salaires de 5 euros par jour. “

0’38

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Parlement européen : nombre d'eurodéputés déplorent les remèdes appliqués à la Grèce