DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Italie : l'Eglise devra, elle aussi, payer plus  

Vous lisez:

Italie : l'Eglise devra, elle aussi, payer plus  

Taille du texte Aa Aa

Hausse d’impôts en perspective pour l’Eglise italienne. Le gouvernement de Mario Monti va supprimer l’exemption de taxe foncière pour tous ses bâtiments exploités à des fins commerciales. Une mesure qui rapporterait deux milliards d’euros selon Rome, l’Eglise italienne possédant plus de 100000 bâtiments.
 
“L’Italie est un pays majoritairement catholique, explique Riccardo Nencini, leader du Parti socialiste italien (PSI). Les chrétiens payent des impôts mais jusqu‘à aujourd’hui l’Eglise n’en payait pas, et il est juste que l’Eglise contribue elle aussi en ce qui concerne ses activités commerciales.”
 
Même s’ils n’avaient pas prévu une telle mesure dans leur plan d’austérité lorsqu’ils étaient au pouvoir en décembre, les conservateurs se disent prêts à étudier la question.
 
“Si le gouvernement établit des règles générales valables pour toutes les organisations à but non lucratif et qui ne pénalisent pas uniquement l’Eglise, alors nous étudierons cela de manière positive”, a réagi Angelino Alfano, qui dirige le parti Peuple de la liberté (PDL).
 
Aujourd’hui, il suffit qu’une partie d’un bâtiment soit consacré à des activités sociales, comme une chapelle dans un hôtel pour que l’Eglise soit exemptée de taxe foncière. Avec la mesure annoncée, l’Eglise devra payer une taxe foncière pour son hôtel même s’il abrite une chapelle.