DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le président syrien pointé du doigt par l'assemblée générale de l'ONU

Vous lisez:

Le président syrien pointé du doigt par l'assemblée générale de l'ONU

Taille du texte Aa Aa

L’assemblée générale des Nations Unies condamne la répression en Syrie et demande au régime de Bachar al-Assad de mettre fin à ses attaques contre la population civile. Le vote avait lieu ce jeudi à New York. 137 pays ont voté pour, 17 se sont abstenus et 12 ont voté contre. Cette résolution n’avait aucune valeur contraignante, mais elle vient isoler un peu plus le président Assad sur le plan diplomatique.

Bashar Ja’afari, ambassadeur syrien à l’ONU, a dénoncé ce texte. “Nous sommes profondément inquiets quant aux motivations réelles des pays qui ont initié cette résolution, et notamment ces pays qui sur le terrain politique et médiatique mènent une agression contre la Syrie”, a-t-il affirmé.

Un texte similaire avait été présenté au conseil de sécurité ces derniers jours, mais il avait été bloqué par la Chine et par la Russie.

L’assemblée générale des Nations Unies s’est prononcée pour l’envoi d’un émissaire spécial de l’ONU pour la Syrie, afin d’oeuvrer au règlement de cette crise.