DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Lettonie : Non au russe comme deuxième langue officielle

Vous lisez:

Lettonie : Non au russe comme deuxième langue officielle

Taille du texte Aa Aa

Les Lettons ont largement dit non à l’instauration du russe comme deuxième langue officielle du pays.
Un référendum était organisé ce samedi sur cette question. Et près de trois électeurs sur quatre se sont prononcés contre.

Les observateurs soulignent le fort taux de participation, près de 70%, signe de l’enjeu symbolique de ce vote. Les partisans du non disaient vouloir défendre l’identité nationale de la Lettonie. Pour eux, instaurer le russe comme seconde langue constituerait un aveu de faiblesse vis-à-vis de la Russie voisine.

Les partisans du oui, essentiellement des membres de la minorité russophone, espéraient avec ce référendum mettre en lumière les discriminations dont ils se disent victimes.

La Lettonie compte deux millions d’habitants dont un tiers de russophone. Il s’agit de Russes ayant choisis de rester dans ce pays au moment de son indépendance en 1991. Mais ils n’ont pas obtenu la nationalité lettone.