DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La revanche de Joachim Gauck, futur président allemand


Allemagne

La revanche de Joachim Gauck, futur président allemand

Juin 2010. Joachim Gauck vient féliciter le conservateur Christian Wullf qui vient de remporter la présidence allemande à l’arraché et au 3ème tour.

19 février 2012. C’est la revanche. Gauck est désigné par les cinq plus grands partis du pays pour devenir le futur président après la démission vendredi de Christian Wulff soupçonné de prévarication.

Ironie de l’histoire… c’est la chancelière Merkel, celle qui avait tout fait pour écarter son rival Wulff et donc Joachim Gauck qui a dû se rallier à ce choix de consensus qui a visiblement bouleversé son principal bénéficiaire :

“Je ne peux pas faire d’allocution aujourd’hui, je suis dépassé et troublé. J‘étais à peine sorti de l’avion et dans le taxi lorsque la chancelière m’a prévenu. Je n‘étais même pas douché. Mais cela n’a pas d’importance, je suis débordé et un peu confus aussi”.

Pasteur militant des droits de l’Homme dans l’ex-RDA, Joachim Gauck est une autorité morale respectée en Allemagne. Angela Merkel – elle-même fille de pasteur et originaire de la même région que le futur chef de l’Etat – ne pouvait que s’en souvenir estime une femme :

“Je pense que c’est très bien que Madame Merkel se soit ralliée à ce choix. C’est une bonne chose, aussi pour la CDU et pour la chancelière. Gauck est un Président avec lequel tout le monde peut bien s’entendre”, affirme une femme.

A 72 ans, Joachim Gauck est présenté comme “le président des cœurs”. Il jouit d’une grande popularité qu’il devra mettre au service de la présidence afin de rendre tout son lustre et son autorité au Chateau Bellevue. Même si cette fonction n’est qu’honorifique, elle aura vu passer trois titulaires différents en seulement deux ans.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Bain de sang dans une prison mexicaine