DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rétromachine : l'assassinat de Malcom X

Vous lisez:

Rétromachine : l'assassinat de Malcom X

Taille du texte Aa Aa

Le 21 février 1965 Malcolm Little, alias Malcom X, est abattu lors d’une réunion dans le quartier de Harlem à New York. Le leader noir des droits civiques se préparait à prononcer un discours devant l’Organisation pour l’unité afro-américaine dont il était le fondateur. Quand un homme crie au voleur en accusant un autre membre de l’assistance, il tente d’apaiser la situation mais devient surtout la cible de trois personnes munies d’armes à feu, qui lui tirent dessus à 21 reprises.
Les trois hommes, Talmadge Hayer, Norman Butler et Thomas Johnson faisaient partie de la Nation of Islam, organisation suprématiste noire, que Malcom X avait quittée l’année précédente pour diverses raisons, tant religieuses que politiques.

Convaincus de meurtre, les trois assaillants clamèrent toujours leur innocence. Des théories conspirationistes se sont multipliées depuis l’assassinat de Malcom X. Certains ont accusé des dealers de drogues, d’autres la police de New York, ou encore le FBI ou la CIA.

D’autres 21 février : Marx et Engels publient leur Manifeste Communiste (1848) ; publication du premier annuaire dans le Connecticut aux Etats-Unis (1878) ; début de la bataille de Verdun (1916).

Nés un 21 février : Robert Mugabe (1924), Nina Simone (1933), Alan Rickman (1946), Victor Sokolov (1947), Madeleine Renaud (1900), Hubert de Givenchy (1927).