DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Sénégal : les violences se poursuivent à moins d'une semaine des élections


Sénégal

Sénégal : les violences se poursuivent à moins d'une semaine des élections

Tension très vive au Sénégal à moins d’une semaine des élections.

Dakar et ses environs sont le théâtre de violences entre opposants et forces de l’ordre. Des manifestations qui ont pour but d’exiger le retrait de la candidature de l’actuel président Abdoulaye Wade jugée anti-constitutionnelle par l’opposition.

Au moins six personnes sont mortes depuis le début des violences, plusieurs dizaines de personnes ont été blessées.

L’opposition estime que Wade, élu en 2000 et réélu en 2007 a épuisé ses deux mandats légaux. Mais les partisans du président disent que la réforme constitutionnelle lui donne le droit de se représenter.

C’est dans ce climat de tension que l’ex-président nigérian Olusegun Obasanjo doit arriver à Dakar pour diriger une mission de l’Union africaine chargée d’observer le scrutin.
En 2006, celui-ci avait du renoncer à un 3è mandat sous la pression de ses pairs africains, dont Wade. Aujourd’hui, en quelque sorte c’est l’histoire qui se répète…

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les Grecs en pleine dépression