DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

DSK enfin entendu dans l'affaire du Carlton de Lille


France

DSK enfin entendu dans l'affaire du Carlton de Lille

L‘étau se resserre sur Dominique Strauss-Kahn dans l’affaire du Carlton de Lille.

L’ex-directeur général du Fonds monétaire international a été placé en garde à vue ce matin pour “complicité de proxénétisme” et “recel d’abus de biens sociaux”. Sa garde à vue devrait durer 48 heures, mais pourrait être prolongée à 96 heures.

Les policiers vont interroger DSK sur des soirées libertines auxquelles il aurait pris part, notamment à Paris et Washington, afin de déterminer s’il savait que les femmes qui y participaient étaient des prostituées.

Selon les premiers éléments de l’enquête les déplacements étaients organisés et financés par deux entrepreneurs ; la définition même d’abus de bien sociaux selon ce spécialiste : “Si ces fêtes et ces voyages des deux côtés de l’Atlantique étaient financés par un grand groupe français, pour des faits liés à la prostitution, alors de toute évidence cela met beaucoup de personnes dans le pétrin parce que c’est un détournement de l’argent de l’entreprise”, dit le juriste Christophe Mesnooh.

“Et si monsieur Strauss-Kahn savait que c‘était financé en partie ou entièrement par de l’argent d’une entreprise qui appartient à un grand groupe français, alors il pourrait être considéré comme étant au moins un complice de ce détournement de fonds”.

DSK attendait depuis le mois d’octobre de pouvoir s’expliquer dans cette affaire, reconnaissant avoir participé à quelques soirées libertines.

Quelques mois auparavant, le socialiste avait été accusé d’agression sexuelle à New York. Une affaire qui lui avait coûté son poste au FMI et certainement sa candidature à la présidence française.

Prochain article

monde

Le Yemen tourne la page Ali Abdallah Saleh