DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Election présidentielle russe 2012, les candidats

Vous lisez:

Election présidentielle russe 2012, les candidats

Taille du texte Aa Aa

Vladimir Poutine


Vladimir Poutine,59 ans, Premier ministre et président du parti Russie Unie qui dirige le pays. Il a déjà occupé, par deux fois, les fonctions de Président de la Fédération de Russie, de 2000 à 2004 et de 2004 à 2008. Lors de ces deux mandats, Poutine a surtout renforcé la centralisation du pouvoir. Un pouvoir en pleine déliquescence après le «chaos» des années Eltsine. Les analystes s’accordent à dire que la population russe a connu une hausse du son niveau de vie et une amélioration de son bien-être durant la dernière décennie. Les différentes crises économiques n’ont eu que peu d’impact sur la Russie de Poutine. Enfin, le règlement du conflit tchétchène est également un motif de satisfaction pour le Premier ministre en exercice. Même si, encore aujourd’hui, le pays est miné par des tensions entre les différentes communautés qui forment la Fédération de Russie.

Les critiques pleuvent également sur l’homme fort de Moscou. Poutine s’est montré totalement incapable de rendre le pays moins dépendant de ses exportations de gaz et pétrole. Ses dérives autoritaires sont également pointées du doigt. Il a notamment annulé certaines élections. Les électeurs russes n’élisent ainsi plus les gouverneurs des républiques qui forment le pays. Le cas de Mikhaïl Khodorkovsky, l’ancien patron de la compagnie Ioukos, arrêté et détenu depuis 2003, est également dans toutes les mémoires. Au niveau international, sa rhétorique est digne des temps les plus durs de la guerre froide. En Russie, Poutine est également dénoncé pour son recours au «copinage ». Amis du temps de l’ex-KGB ou des années passées à St Petersburg sont très présents dans les structures dirigeantes du pays.

Mais c’est le stratagème juridique mis en place avec le président sortant Dmitri Medevev, pour lui permettre à nouveau de se présenter à l’élection présidentielle, qui est le plus critiqué. Cette inversion des rôles lui a permis de contourner la limite constitutionnelle fixant à deux le nombre limite de mandats présidentiels.



Vladimir Poutine – www.putin2012.ru (en russe seulement)


Guennadi Ziouganov


Guennadi Ziouganov,67 ans, président du comité Central du Parti communiste de la fédération de Russie et responsable du groupe du parti à la Douma. C’est la quatrième fois qu’il se présente à l’élection présidentielle. En 1996, 2000 et 2008, il a toujours terminé à la deuxième place.Parmi ses propositions, l’”éternel second” milite pour la création d’une fédération russo-biélorusse. Plus généralement Zyuganov est favorable à une plus grande intégration de l’ancien espace soviétique. Au niveau économique, il est partisan de la nationalisation des ressources naturelles et des industries stratégiques, tout en gardant les petites et moyennes entreprises dans le giron du privé. Enfin, il prône le renforcement des politiques sociales.

Guennadi Ziouganov – www.zyuganov.kprf.ru(en russe seulement)


Vladimir Jirinovski


Vladimir Jirinovski, 65 ans, président du parti libéral-démocrate de Russie et chef de file de cette formation à la Douma. Il est le vétéran des campagnes présidentielles. Il s’est présenté pour la première fois en 1991. C’est en 2008 qu’il enregistre son meilleur résultat, une troisième place avec 9,35%. Cette année, il se présente pour la cinquième fois. Il est surtout connu pour ses débordements et son franc-parler, parfois à la limite de l’hystérie, et sa rhétorique populiste. Par exemple, au début de sa carrière politique, il s’est illustré en déclarant que les soldats russes “laveront un jour leurs chaussures dans l’océan Indien”. Jirinovski a souvent été accusé d’antisémitisme (accusation qu’il retourne en déclarant que les Juifs sont eux-mêmes responsables de l’antisémitisme) et de xénophobie. Le parti libéral-démocrate de Russie prône un programme nationaliste-libéral, mais paradoxalement, avec un rôle accru de l’Etat.


Vladimir Jirinovski – zhirinovskiy2012.ru(en russe seulement)


Sergueï Mironov

Sergueï Mironov, 59 ans, co-président du parti Russie juste. Il a participé à l’élection présidentielle de 2004, où il a terminé sixième avec 0,75% des voix. De 2001 à 2011, il a été président du Conseil de la Fédération, la chambre haute du Parlement Russe, un poste où il a été parfois accusé de favoritisme et d’autoritarisme. Les positions de Mironov sont marquées à gauche. Son parti est d’inspiration sociale-démocrate et s’inscrit dans une vision socialiste moderne. Initialement, Russie juste n’était pas un parti d’opposition. Mais depuis 2011, la formation de Mironov s’est écartée de Russie Unie du tandem Poutine – Medvedev pour réellement s’affirmer.


Sergueï Mironov – mironov.ru(en russe et en anglais)


Mikhaïl Prokhorov

Mikhaïl Prokhorov, 46 ans, oligarque et homme d’affaire milliardaire. Il est surtout connu pour être le propriétaire de la franchise NBA des “ New Jersey Nets”. Il est le seul candidat indépendant. Il n’est affilié à aucun parti. Mais pour certains médias, il est une création de Poutine dont l’objectif serait de diviser l’opposition et d’attirer une partie de la classe moyenne vers le pouvoir en place. Des accusations que Mikhail Prokhorov dément avec force. Il est entré en politique en juin 2011 en prenant la présidence du parti Juste Cause. Mais en septembre dernier, il a été évincé de ce poste pour avoir trop pris ses distances avec la ligne de Juste Cause qui gravite dans l’orbite de Russie Unie, donc du Kremlin. Ses positions sont opposées à celle de Poutine sur de nombreux sujets. Il est, par exemple, pour la totale limitation à deux, et à vie, des mandats présidentiels. Il milite pour une plus grande coopération, voire une intégration, économique avec l’Europe. La protection de la propriété privée est un des thèmes principaux de sa campagne (thème qui est une référence évidente à l’affaire Ioukos). Pour Prokhorov, encourager l’initiative privée est la base du développement du pays. Concernant la politique étrangère, il se rapproche également des positions européennes et américaines.


Mikhaïl Prokhorov – mdp2012.ru(en russe et en anglais)