DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'accord sur la Grèce a stabilisé l'économie européenne


Le bureau de Bruxelles

L'accord sur la Grèce a stabilisé l'économie européenne

“Un grand pas en avant, un nouveau départ pour la Grèce”: satisfaction ce mardi des ministres européens des Finances mais pas d’euphorie. Athènes a évité le pire mais l’avenir reste incertain. Le Danemark, qui assure la présidence tournante de l’Union européenne s’est félicité de l’accord obtenu : “Nous félicitons nos collègues de l’eurogroupe pour leur accord sur la Grèce souligne Margrethe Vestager, la ministre danoise des Finances. Ils ont franchi une étape très importante afin de stabiliser non seulement la Grèce mais aussi l‘économie européenne.”

En contrepartie, la Grèce cède une partie de son autonomie et de sa souveraineté budgétaire à l’Europe qui renforce son contrôle.

Une surveillance inédite dans la zone euro, une nécessité pour ce journaliste de la télévision grecque Athanasios Athanasiou: ‘‘Une des premières conclusions de la mission de la troïka en 2010, était que l’administration publique en Grèce et pas seulement le gouvernement, n’avait pas la capacité de mettre en œuvre les réformes. Ils ont donc besoin d’avoir quelqu’un pas pour leur dire quoi faire, mais comment le faire. “

Le cas grec est un cas unique, cela a été répété pendant la conférence de presse finale de cet Ecofin durant lequel l’Italie et l’Espagne ont recu des félicitations pour leurs efforts de consolidation du budget explique notre correspondante à Bruxelles Raquel García Álvarez. Pas d’allusion en revanche sur la demande de mesures concrètes pour la croissance faite par Madrid et Rome avec dix autres pays communautaires.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Libéralisation du commerce agricole entre l'Europe et le Maroc