DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Iran prêt à attaquer le premier s'il se sent en danger

Vous lisez:

L'Iran prêt à attaquer le premier s'il se sent en danger

Taille du texte Aa Aa

Téhéran est monté d’un cran dans ses menaces.

S’il considère ses intérêts nationaux mis en péril, même si aucune action n’est tentée, il frappera.

Cette annonce intervient après plusieurs jours de démonstration de force dans le Golfe persique et l’aller-retour de deux navires en Syrie, donc en Méditerrannée.

Acculé par les sanctions internationales et les menaces israéliennes contre son programme nucléaire, l’Iran a montré qu’il pouvait agir comme il l’entendait: en montrant qu’il soutenait le régime syrien envers et contre tous les occidentaux, en dévoilant ses avancées nucléaires. Il affirme avoir pu produire du combustible nucléaire enrichi sur son territoire.

Aujourd’hui il a aussi déclaré, par la voix de son porte-parole des Affaires étrangères, que la délégation de l’Agence internationale de l‘énergie atomique, arrivée hier à Téhéran, était là pour négocier et pas pour inspecter. Le but étant la reprise d‘éventuelles discussions entre l’Iran et le groupe des 5+1.

Il y a quelques jours, l’Iran a menacé de fermer le détroit d’Ormuz, par lequel transite un tiers du brut mondial transporté par mer, en cas d’attaque israélienne ou américaine.

En réponse à l’embargo pétrolier et bancaire de l’Union européenne, Téhéran a par ailleurs coupé et menacé de couper ses exportations de pétrole vers plusieurs Etats membres.