DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Russie Juste", troisième parti en russie

Vous lisez:

"Russie Juste", troisième parti en russie

Taille du texte Aa Aa

Il est l’homme de “Russie Juste”. Serguei Mironov, ancien président du Conseil de la fédération, la chambre haute du parlement russe, est à la tête d’un parti devenu depuis peu la troisième force politique du pays, derrière Russie unie et les Communistes. Il était pourtant donné pour mort il y a quelques mois.

C’est la deuxième fois que ce géophysicien, ancien ingénieur se présente aux élections présidentielles. La première fois, c‘était en 2004, 10 ans après s‘être lancé en politique, sous la bannière du Parti Russe de la Vie.

Une candidature que beaucoup jugent alors fantoche, destinée à donner un semblant de pluralité… Car Mironov, originaire de Saint- Petersbourg a toujours fait partie des proches et des soutiens de Vladimir Poutine. Pour ses détracteurs, il n’a d’opposition que le nom. En 2004, il n’obtiendra que 0.75% des suffrages.

En 2006, le parti Russie Juste nait de la fusion du ‘“Parti Russe de la Vie”, du parti “patrie” et de celui “des retraités russes” et c’est Mironov qui en devient le président. C’est sous cette nouvelle bannière qu’en 2007 le parti se lance à l’assaut des législatives. Son créneau: le social. Le parti se dit de centre gauche.

Cette année là, il enregistre une légère percée, et totalise près de 8% des voix. La même année, Russie Juste appelle à voter Medevev aux présidentielles de 2008. Un accord est même conclu entre les deux formations en 2010, rompu un peu plus tard.

Les liens avec Russie unie qui ne sont pas très clairs. Tantôt Mironov dénonce la suprématie du parti de Poutine et Medvedev sur la vie politique russe, tantôt il le soutient et s’en rapproche.

Lors des dernières législatives, en décembre dernier, “Russie Juste” a presque doublé ses représentants à la douma. Avec 13.18% des voix, il est devenu le 3ème parti du pays. Et s’il n’a aucune chance, Mironov a peut être insufflé les prémices d’un pluralisme en Russie.