DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : Moscou dit "niet" à la conférence de Tunis

Vous lisez:

Syrie : Moscou dit "niet" à la conférence de Tunis

Taille du texte Aa Aa

A cinq jours du référendum organisé par le pouvoir syrien sur une nouvelle Constitution, le régime fait de nouveau parler les armes. Dix-huit personnes au moins ont été tuées à Homs ainsi qu‘à Alep, dans le nord, et Idleb dans le nord-ouest. Parmi les victimes, on compte une femme et trois enfants.

Sur le plan diplomatique, la Russie a annoncé qu’elle ne participerait pas à la conférence internationale sur la Syrie qui se tient à Tunis vendredi.

“Différents groupes de l’opposition syrienne ont été invités à Tunis mais les représentants du gouvernement syrien n’ont pas été conviés, a expliqué Alexander Lukashevich, porte-parole du ministère russe des affaires étrangères. Cela signifie que les intérêts d’une grande partie de la population syrienne, qui soutient les autorités, ne seront pas représentés. La Russie veut être l’amie de tous les Syriens, pas d’une partie seulement d’entre eux.”

La Chine quant à elle réserve sa réponse. Autant dire que le secrétaire général de la Ligue arabe s’est peut-être montré un peu trop confiant ce lundi en déclarant espérer un fléchissement de Moscou et Pékin. Les deux capitales ont récemment mis leur veto à une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU sur la Syrie. Elles continuent de renvoyer dos à dos le régime et les insurgés.