DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Corans brûlés : les Afghans ne décolèrent pas


Afghanistan

Corans brûlés : les Afghans ne décolèrent pas

Le bilan des émeutes anti-américaines en Afghanistan s’est alourdi… Au moins six personnes ont été tuées par balles ce mercredi et des dizaines d’autres blessées dans des manifestations de colère qui ont eu lieu après la destruction par le feu d’exemplaires du Coran dans une base américaine mardi.

L’appel au calme du président Karzaï et les excuses de l’Otan n’ont pas changé grand chose.

“Ces Corans ont été par inadvertance donnés aux soldats pour être brûlés, explique le porte-parole de l’Otan, Carsten Jakobson. La décision de les brûler n’a rien à voir avec la religion. C‘était juste une erreur.

A Kaboul, le personnel de l’ambassade américaine a du s’enfermer toute la journée dans le bâtiment pour échapper à la vindicte des manifestants.

C’est dans la base américaine de Bagram que des exemplaires du Coran ont été brûlés, selon des employés afghans.

D’autres responsables américains ont assuré qu’ils avaient été brûlés parce qu’ils servaient à dissimuler des messages passés entre des prisonniers afghans de la prison dépendant de la base.

Prochain article

monde

Argentine : un train ne parvient pas à stopper en gare à Buenos Aires