DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Deux journalistes dont un français tués en Syrie


Syrie

Deux journalistes dont un français tués en Syrie

La guerre en Syrie aura eu raison de leurs témoignages mais surtout de leurs vies. Deux journalistes sont morts aujourd’hui dans les bombardements et plusieurs autres ont été blessés, alors qu’ils couvraient les combats à Homs entre armée régulière et groupes armés rebelles.

Mary Colvin, Américaine, était correspondante pour le Sunday Times et avait couvert de nombreux conflits.

Rémi Ochlik était un jeune photographe français. C’est en indépendant qu’il est reparti pour la Syrie la semaine dernière. A son arrivée sur place, il a décrit une “situation incroyablement tendue et désespérée”.

Rami Al-Sayed, lui, est l’un des nombreux Syriens à avoir posté sur internet des vidéos amateur des bombardements des dernières semaines. Ces images sont les dernières qu’il a envoyées.

Au moins treize civils ont encore été tués aujourd’hui dans le quartier de Baba Amro à Homs, bastion rebelle pilonné sans relâche par l’armée syrienne depuis le 4 février.

Plusieurs quartiers de la ville, assiégé depuis des semaines, sont coupés du monde, et manquent de vivres et de matériel médical, alors qu’il n’y a aucune possibilité d‘évacuer les blessés.

La Croix-Rouge et les Nations Unies ont lancé hier des appels à un cessez-le-feu quotidien pour acheminer de l’aide humanitaire au plus vite.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nouvelles émeutes anti-américaines à Kaboul