DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Echec de la mission "de la dernière chance" de l'AIEA en Iran


Iran

Echec de la mission "de la dernière chance" de l'AIEA en Iran

La mission de l’Agence internationale de l‘énergie atomique (AIEA) en Iran s’avère peu concluante.
A l’issue d’une visite de deux jours à Téhéran visant à faire la lumière sur le programme nucléaire iranien, le chef de cette mission dite “de la dernière chance” fait un aveu d‘échec.

“Nous avons essayé de trouver un accord constructif par rapport aux nombreuses questions qui se posent, nous avons particulièrement discuté de la nature, éventuellement militaire, du programme nucléaire iranien. Nous avons aussi tenté d’accéder au site visé par nos enquêtes”, a déclaré le chef des inspecteurs de l’AIEA Herman Nackaerts.

Rien n’arrêtera le programme nucléaire iranien, c’est ce qu’a affirmé le guide suprême de la révolution iranien Ali Khamenei, faisant fi des pressions ou sanctions étrangères.

“Si on se réfère aux ventes du pétrole iranien sur le marché international, on a suffisamment de clients et de demande, donc les sanctions à l’encontre de l’Iran ne nous posent pas de probléme”, a renchéri le ministre iranien du pétrole Rostam Qasemi.

Le programme nucléaire iranien est condamné depuis 2006 par six résolutions du Conseil de sécurité des nations unies, dont quatre sont assorties de sanctions. Dimanche dernier, Téhéran a annoncé qu’il stoppait ses ventes de pétrole à la France et au Royaume-Uni.

Prochain article

monde

Nouvelles émeutes anti-américaines à Kaboul