DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Megaupload : Kim Dotcom libéré sous caution


Nouvelle-Zélande

Megaupload : Kim Dotcom libéré sous caution

Kim Dotcom, alias Kim Schmitz, alias Kim Tim Jim Vestor est sorti de prison mais reste privé d’internet.

L’excentrique fondateur du site de partage de fichiers Megaupload est libéré sous caution, après plus d’un mois de détention préventive.
Accusé par les Etats-Unis d’escroquerie et de violation des droits d’auteur, il avait été arrêté le 20 janvier dernier avec trois autres responsables du site Megaupload.

“Je suis soulagé de pouvoir rentrer à la maison, a déclaré Kim Dotcom à sa sortie du tribunal, de retrouver mes trois enfants et ma femme qui est enceinte. Vous comprendrez que c’est tout ce que j’ai envie de dire pour l’instant.”

Le juge Nevin Dawson, en charge de l’affaire, lui accorde une liberté sous caution et sous conditions : bracelet électronique, déménagement dans une demeure modeste, interdiction de se connecter à internet ou de réserver un hélicoptère. Selon la justice néozélandaise, les risques de fuites de Kim Dotcom sont limités.

Le patron de Megaupload reste visé par une demande d’extradition des Etats-Unis.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Adele, reine des Brit Awards